La suite d'Histoires du Nord ...

samedi 30 juillet 2011

Quand la commune de Furnes promet de soutenir le Roi contre le Comte de Flandre (janvier 1200)

Au début du XIIe siècle, les communes apparaissent nettement sur la scène politique. A Bouvines, les communes soutiennent Philippe Auguste. Dans les démêlés entre les comtes de Flandre et le roi de France, les communes flamandes sont souvent intervenues, pour soutenir l'un ou l'autre parti. Les villes flamandes étaient si puissantes qu'elles pouvaient se permettre de se rallier au parti qui leur semblait le plus intéressant...

(source A. Giry - Documents sur les relations de la royauté avec les villes en France de 1180 à 1314 - Paris 1885, trad. du latin


"Nous echevins et tous les bourgeois de Furnes, nous voulons qu'il soit connu de tous que, sur l'ordre de la Reine Mathilde, notre maîtresse, autrefois épouse du comte Philippe, et avec l'accord de Baudoin comte de Flandre et de Hainaut, nous avons concédé et juré sur les Evangiles, que, sauf le droit de notre maîtresse, si le comte cassait la paix qui a été conclue entre le Roi de France et lui à Peronne, la veille de la Circoncision du Seigneur [31 décembre], comme il est écrit dans la charte scellée de son sceau, s'il ne fait pas amende honorable dans les 40 jours, nous prendrons le parti du seigneur roi, sauf le droit et le douaire de notre maîtresse, tant qu'elle vivra, lui portant aide contre le comte, ne devant rien ensuite au comte, jusqu'à ce qu'il s'amende. Et pour tout ce qui touche à notre maîtresse, nous resterons dans le camp du roi, Fait l'an 1199."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire